DFAKTO accompagne les entreprises dans la mise en place des normes ESG préconisées par l’Europe et maximise leur impact en terme de durabilité avec des solutions de pilotage par la donnée.

Poussée notamment par la prise de conscience écologique et sociale, l’Europe exige, dès 2022, pour toute entreprise de plus de 500 personnes, d’établir un plan de durabilité, de collecter ses données ESG (Environnementales, Sociales et de Gouvernance) et de les rendre publiques. La même chose sera également exigée dans un horizon proche pour toutes les PME. En Belgique, peu d’acteurs économiques sont réellement préparés à cela. DFAKTO, spécialiste du management par la donnée, met son expertise à leur disposition.

Volontiers pionnière dans toutes les avancées ESG, l’Europe réfléchit, depuis 2015, à la mise en place d’une incitation à la durabilité. Il faut dire que le sujet, qui va bientôt concerner toute entreprise, y compris les PME (50<500 personnes), séduit les consommateurs, les employés à la recherche de sens dans leur travail et est porté par de plus en plus d’investisseurs (près de 80% d’entre eux y font attention). Il s’agit donc d’orienter les investissements vers le durable.

Les entreprises devront positionner leurs activités par rapport à la Taxonomie de l’Union Européenne, soit un système de classification établissant une liste d’activités économiques durables sur le plan environnemental, pour ensuite s’attribuer un score d’alignement face à celle-ci.

Cette Taxonomie pourrait jouer un rôle important en aidant l’UE à mettre en oeuvre le green deal européen. Elle fournirait aux entreprises, aux investisseurs et aux décideurs politiques des définitions appropriées pour lesquelles les activités économiques peuvent être considérées comme durables sur le plan environnemental. De cette façon, elle devrait créer une sécurité pour les investisseurs, protéger les investisseurs privés de l’écoblanchiment, aider les entreprises à devenir plus respectueuses du climat et aider à déplacer les investissements là où ils sont le plus nécessaires.

Toute entreprise qui veut se préparer à cette grande évolution va devoir s’aligner sur des normes qui vont impacter inévitablement son business model. Il faudra en plus augmenter sa transparence et publier sur son site internet ses réalisations, ses engagements, et donc ses indicateurs ESG.

Les 6 grosses familles d’indicateurs :

1. Atténuation du changement climatique.
2. Adaptation au changement climatique.
3. L’utilisation durable et la protection de l’eau et des ressources marines.
4. La transition vers une économie circulaire.
5. Prévention et réduction de la pollution.
6. La protection et la restauration de la biodiversité et des écosystèmes.

dFakto, quant à elle, assiste les organisations tout au long de leur trajet ESG, qui se compose de plusieurs étapes : définir, connecter, mesurer, intégrer, publier et puis communiquer.

Peu importe sa taille, la première difficulté d’une entreprise est surtout son manque d’expertise sur le sujet. « Peu de gens savent par où commencer » explique Thomas Vincotte, Sustainability Solutions Manager chez DFAKTO. Ensuite, « la gestion de ces nouvelles données nécessite une agilité technologique supplémentaire ».

En quelques semaines, DFAKTO répond très rapidement aux différents besoins : Expertise en durabilité et en gestion de données ; Mise en place d’un plan détaillé avec des objectifs, des obligations, des personnes responsables, des budgets ; Création d’une Timeline ; Mise en place de la collecte de données…

À ce moment, les plateformes de DFAKTO pourront prendre le relai, suivre l’ensemble des initiatives, des impacts et déterminer si l’entreprise respecte le plan qu’elle a mis en place.

Automatiquement, les plateformes pourront générer le reporting et la communication. Ainsi, en quelques clics, les entreprises pourront imprimer les différents rapports ESG nécessaires et les envoyer à des investisseurs ou à des consommateurs. Ces données, l’entreprise pourra enfin les publier en temps réel sur son site internet.

Pin It