L’implémentation d’un système de Master Data Management (MDM) a aidé ce leader européen des services de paiement à mieux gérer ses clients.

Ce leader européen des services de paiement et de transaction a vu ses systèmes se complexifier au fur et à mesure de son développement et de ses acquisitions successives. Issues de différentes sources, les données faisaient l’objet de plusieurs processus d’enrichissement et de diverses règles de calcul. Les résultats obtenus étaient difficilement comparables et freinaient les équipes commerciales et du service clientèle dans leurs prises de décisions.

L’entreprise s’est alors tournée vers la dataFactory pour centraliser les données des différents systèmes d’exploitation des entités du groupe, unifier les informations sur ses clients et les terminaux de paiement installés, et suivre plus aisément les activités commerciales et du service clientèle.

Solution agile de Master Data Management, la dataFactory a été intégrée aux CRM et aux ERP des différentes entités du groupe. Les données des multiples systèmes y sont transférées plusieurs fois par jour. Elles sont enrichies et soumises à un contrôle qualité et à des règles pour garantir leur structure et leur cohérence. Les utilisateurs ont alors accès aux informations obtenues sous forme de rapports ainsi que dans les outils opérationnels qu’ils utilisent au quotidien afin de prendre les décisions commerciales adéquates.

Il nous aurait fallu plusieurs années pour remplacer les systèmes des différentes entités du groupe par une seule base de données. Mais nous devions absolument disposer d’informations cohérentes au sein de notre entreprise », explique le titulaire du MDM du groupe. « Grâce à la solution de dFakto, nous avons commencé par intégrer trois sources de données et par développer les rapports dont les équipes avaient besoin. Au fil du temps, nous avons ajouté d’autres systèmes, à savoir plus de 80 sources : aujourd’hui, la dataFactory est notre plateforme de MDM automatisée, notre référentiel client unique.